Qu’il est difficile de devenir mère

30 septembre 2017, 10h44.
« Attraper votre bébé madame! »
Des pleurs, des bisous mouillés, des sourires heureux.

Donc voilà 5 mois que je suis devenue maman.
Il me reste 4 mois de congé parental avant de retourner au travail, de retrouver mes collègues et la machine à café.
Bilan à mi chemin.

20180301_113325

Un enfant ça nous pousse à devenir adulte, ça nous fait grandir.
Allez hop madame maintenant il faut avancer.
J’en avais très envie. Devenir responsable d’un autre être, aimer un enfant, être présente, englobante, chaleureuse, attentionnée, être mère (enfin la mère que je fantasmais).

C’est exactement ce qui est arrivé et pourtant c’est tout le contraire que j’ai vécu.

Le premier mois : la grande panique. A cause d’un allaitement complètement foireux? A cause de ce petit corps que j’avais peur d’abîmer, de mon corps que je ne savais plus bouger? J’avais du mal à la prendre contre moi et j’avais aussi du mal à la poser dans son petit lit. A cause des hormones? A cause de son petit poids de naissance? A cause de son rythme jamais le même?
Un peu tout ça j’imagine.
Alors j’ai pleuré, je l’ai portée, je l’ai embrassée. Et puis j’ai arrêté le tire lait pour dormir au lieu de faire la vaisselle au milieu de la nuit. J’ai ignoré les « laisse la pleurer » (pas si fréquent que ça en réalité). J’ai écouté les femmes de la génération de ma mère qui m’ont dit de dormir avec elle, de la laisser dormir sur moi, de la garder dans mes bras. J’ai envoyé chier mon conjoint et ses avis d’éducation merdique entendu par Madame michue, pour lui montrer que non ce n’est pas un bras de fer ce que l’on vit mais la cicatrisation de l’arrachement que nous venions de vivre toutes les deux.
J’ai testé des choses et puis d’autres. J’ai fait preuve de beaucoup d’imagination pour l’apaiser. J’ai accepté que ce qui a fonctionné il y a une heure ne fonctionne plus ou ne fonctionnera plus. Il y a donc eu les siestes dans son lit et les siestes en écharpe, le tire lait et le lait en poudre, les chansons et les moments calmes.

Je pensais que ça serait inné et ça n’a été que de l’apprentissage.
Quand j’y repense, c’est un mois fait de flash, un brouillard où se mélange le bruit du tire lait, le soleil doré d’octobre, le bout des doigts gras de liniment, le goût du sel de mes larmes…

 

A 3 mois je commence à comprendre ce petit bout d’humain, qui lui même commence aussi à se comprendre un peu mieux. Oui, les bébés naissent et doivent découvrir de nouvelles sensations. Donc non, à 1 semaine c’est bien rare qu’il sache lui même pourquoi il pleure. Pour décoder les pleurs il faut déjà que lui même découvre que ce mal de ventre est calmé par le lait ou que cette sensation de froid sur les fesses c’est la couche sale. Alors non on ne sait pas tout de suite décoder les pleurs de son nourrisson.

A 4 mois le rythme quotidien est acquis et sortir en voiture avec bébé ne me fait plus peur.
Je ne pleure presque plus, j’ai le temps de faire des vrais repas, le ménage et de gérer la CAF.
On va à la ludothèque ensemble. Je peux aller courir sans culpabiliser de la laisser.
On teste encore beaucoup, des jeux, des positions, des odeurs…

J’ai déprimé, j’ai pleuré, j’ai même parfois regretté (Oui je sais je risque le bûcher). Et c’était bien normal avec le peu de recul que j’ai à présent. Comment imaginer devenir mère sans vivre le deuil de ma vie d’avant.

Si je devais me donner un conseil à la personne que j’étais avant ça serait : de l’indulgence, prends soin de vous deux et surtout ne te precipite pas au dehors. Le monde attendra pour l’instant reste au chaud avec elle et oublie le reste.

Ça va passer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s